Eloge du chardon,
André Glucksmann,

Durée 52’
Réalisation : Charles Castella et Marie Jaoul de Poncheville (2011/2012)
Image : Charles Castella et Thomas Bataille
Montage : Catherine Quesemand
Son : Agnès Szabo
Mixage : Nathalie Vidal
Production exécutive : Hervé Clerc
Produit par Simone Halberstadt Harari (Effervescence)
France 5 (collection Empreintes)
Avec la participation du CNC et de l’INA

Fictions Documentaires
En forêt L’autre pilule, un combat pour les femmes
L’institutriste Eloge du Chardon, André Glucksmann
La fille du loup maigre Abderrahmane Sissako, une fenêtre sur le monde
Un souvenir de Claire Coums La métamorphose du crabe
Scalpel Les Marches en Italie
La vie est dure nous aussi Marseille
Petite météorologie Street Wise
Une rencontre
Expérimentaux
Les braves chevaux cascadeurs de Tsathaar
Future is back

André Glucksmann est un enfant de la guerre. C’est donc la guerre qui l’a conduit à la philosophie, qu’il définit avant tout comme une vigilance face à la destruction et au mal. « Que rien de ce qui est inhumain ne te demeure étranger! » est ce qu’il appelle son onzième commandement. Homme d'engagements, il raconte son parcours, sur tous les terrains accidentés de l'Histoire, d'abord en Tchétchénie mais aussi auprès des «boat people», des prisonniers du goulag, jusqu'à la Géorgie dont les Russes occupent une partie du territoire.